Une pratique amicale : se faire des copains

Se faire des copains (quand on a entre 6 et 11 ans)

 

Objectifs :

créer du lien

Déroulement :

Chaque enfant a une feuille A5, un stylo et des crayons de couleur

Temps de discussion collective : comment se faire des copains ?

L’adulte reprend les idées et les résume par un verbe qu’il écrit sur une étiquette : partager, sourire, aider, écouter, rigoler, chanter, danser, téléphoner, jouer, … autant de mots que d’enfants.

Les étiquettes sont mises dans un panier et chacun en pioche une, il colle l’étiquette au centre du cercle de sa feuille.

Les enfants sont assis par terre ou à leur table, le dos bien droit. Ils regardent le mot au centre du cercle puis ils ferment les yeux et le retracent dans leur tête. Puis ils dessinent tout autour du cercle autant de rayons de soleil qu’il y a d’enfants dans le groupe.

Ensuite ils se lèvent et se placent debout dans un endroit de la classe ou de l’atelier.

Marche-stop : quand il y a de la musique, les enfants marchent lentement, quand la musique s’arrête, ils s’arrêtent et regardent le soleil de l’enfant le plus proche. Ils lisent le mot. Silence. Et ça recommence.

A la fin ils retournent s’asseoir

Lien avec le yoga traditionnel :

Mieux vivre avec les autres en leur portant attention fait exercer les yama, disciplines relationnelles

Evoquer l’image du mot et le réécrire dans sa tête est une exercice de pratyahara le retrait des sens

Prolongements possibles :

Après la séance, proposer un petit atelier philo sur le thème de l’amitié

 

Âge :

6 à 11 ans

Lieu :

classe ou atelier

Matériel :

lecteur CD et CD de musique calme, crayons de couleur ; une feuille sur laquelle est tracée un cercle, un stylo et une étiquette blanche par enfant

Moment :

après la récréation ou en début d’atelier

Durée :

environ 7 min

Préparation et précautions :

aucune, sinon celle de parler lentement, à voix modérée, et de laisser quelques courts moments de silence s’installer

Se faire des copains (quand on a entre 3 et 6 ans)

 

Objectifs :

créer du lien

Déroulement :

Chaque enfant a une feuille A5, un stylo et des crayons de couleur
Consigne : colorier le cercle dessiné sur la feuille
Les enfants sont assis par terre ou à leur table, de préférence en cercle, le dos bien droit. Ils regardent tous les enfants qui sont autour d’eux un à la fois, lentement sur la musique relaxante.
Puis ils ferment les yeux un petit moment et on vérifie qu’on se tient bien droit. On revoit les visages des copains dans sa tête en écoutant la musique douce quelques instants.

L’adulte arrête la musique et dit : maintenant on va tracer un rayon de soleil par enfant.
Lentement, les prénoms de tous les enfants du groupe sont énumérés, entrecoupés de courtes pauses ; à chaque pause, les enfants tracent un rayon autour de leur soleil.
L’animateur termine par la phrase : « mon soleil a autant de rayons qu’il y a d’enfants dans le groupe, nous allons les compter ». Comptage collectif à voix douce.

Les enfants se lèvent, et viennent se placer en un ou plusieurs petits soleils (cf illustration) dans l’espace ou les espaces libres de la salle, pour le marche-stop collectif: quand il y a de la musique, les enfants marchent lentement, quand la musique s’arrête, ils s’arrêtent. Et on recommence

Lien avec le yoga traditionnel :

Idem : Mieux vivre avec les autres en leur portant attention fait exercer les yama, disciplines relationnelles
Evoquer l’image des personnes dans sa tête est un exercice de pratyahara le retrait des sens

Prolongements possibles :

Après la séance proposer des exercices d’association de collections, avec les notions plus que, moins que, autant que.

 

Télécharger les exercices au format PDF :

Âge :

3 à 6 ans

Lieu :

classe ou atelier

Matériel :

lecteur CD et CD de musique calme, crayons de couleur ; une feuille sur laquelle est tracée un cercle, un stylo et une étiquette blanche par enfant

Moment :

après la récréation ou en début d’atelier

Durée :

environ 7 min

Préparation et précautions :

aucune, sinon celle de parler lentement, à voix modérée, et de laisser quelques courts moments de silence s’installer