3 postures pour s'endormir

Avant de s’endormir… trois postures sur son lit et bonne sera la nuit !

 

Les postures de yoga associent le corps, la respiration et la prise de conscience. La relation entre le physique et le psychisme est si étroite que les positions choisies agissent d’elles-mêmes sur l’état de l’enfant et amènent à un état proche de l’endormissement.

On comprend que les petits exercices de hatha yoga exécutés par Loïc juste avant le coucher constituent un sas de décompression capable de favoriser un endormissement plus rapide et une meilleure qualité de sommeil.

Âges :

6 à 11 ans ;

11 à 15 ans ;

15 à 18 ans

1. Posture de l’enfant (Balasana)

Déroulement :

agenouille-toi sur le lit, genoux joints, pieds joints. Place les fessiers sur les talons. Penche-toi vers l’avant et pose le front sur le lit. Allonge les bras le long des tibias, paumes de mains vers le haut. Relâche bien la tête, la nuque, le dos. Détends les coudes et les mains.

Garde la posture en comptant jusqu’à 30.

Remarque :

tu peux observer le mouvement de la respiration dans le bas du dos.

Effets :

cette posture recentre en amenant l’attention vers l’intérieur de soi.

Commentaire de Loïc :

“en premier quand je fais la posture de l’enfant, je suis encore un peu agité, mais je sens mon corps qui s’engourdit”

2. Posture en L contre le mur (Ardha Viparita karani asana)

Déroulement :

place les fessiers le plus près possible du mur en te mettant sur le côté, les genoux fléchis vers la poitrine. Mets-toi sur le dos et déplie les jambes contre le mur. Place les paumes de mains détendues sur le ventre. Reste un moment en sentant le mouvement de la respiration sous tes mains. Observe le nombril qui monte à l’inspiration et qui descend à l’expiration. Ne force pas la respiration, laisse-la naturelle.
Garde la posture environ une minute, le temps de compter jusqu’à 60.

Effets :

cette posture favorise le retour veineux et crée une sensation de grande détente du cerveau.

Commentaire de Loïc :

“quand je fais la posture du “L” contre le mur, je sens mon sang qui redescend et malgré le picotement dans mes jambes, cela me fait beaucoup de bien et j’ai envie de dormir”

3. Le poisson dormant (Matsya kridasana)

Déroulement :

place-toi sur le ventre, les bras le long du corps. Tourne la tête vers la gauche. Fléchis le coude gauche et mets le genou gauche près des côtes, en contact avec le coude. Tu peux si tu veux placer le côté droit du visage sur le bras droit replié (comme sur un oreiller). Détends tout le corps sur le lit. Ferme les yeux. Laisse venir le sommeil. Tu peux faire cette posture sous la couette, bonne nuit !

Effets :

cette posture sur le côté gauche stimule la respiration par la narine gauche qui correspond au nadi de la lune ida (système parasympathique). Posture reposante qui favorise la venue du sommeil.

Commentaire de Loïc :

“quand je fais la posture de “poisson dormant” c’est ma tête qui s’engourdit et en général je m’endors, c’est très pratique !”