Lionel Coudron est médecin, auteur de nombreux ouvrages (Odile Jacob), et fondateur de l’institut de yogatherapie. Dans son cursus de yoga-thérapie, il enseigne la psychologie et le yoga. Ici, il revient sur la pertinence du Yoga chez les enfants pour apprendre.

Pourquoi le yoga et le simple fait de respirer apaise-t-il les enfants et diminue le stress ?

Sur un plan physiologique, la respiration, lorsqu’elle se ralentit va directement agir sur le système neurovégétatif en stimulant le système parasympathique. Un allongement de la respiration, (pranayama), une longue expiration, va pouvoir de ce fait apaiser l’ensemble de l’organisme. Cela va réduire le métabolisme, ralentir le cœur, etc… 

En quoi le yoga permet-il de développer la concentration ?

Le simple fait de porter son attention sur la respiration synchronisée avec un mouvement ou non va apprendre à se concentrer. On fait attention à sa respiration, donc on apprend à se concentrer et c’est facilité par le fait que “ça bouge”.

Mais cela améliore la concentration également pour les raisons évoquées en 1 puisque cela permet de s’apaiser et donc de ne pas se disperser et être dans un état d’inquiétude ou d’émotion. 

Le RYE propose des techniques de visualisation mentale pour favoriser l’écoute et la vue (deux sens sollicités dans l’apprentissage), et mieux mémoriser une leçon en imaginant par exemple le mot écrit ou deux lignes parallèles. Quels sont les effets dans les aires cérébrales de la mémoire de telles pratiques ?  Pourquoi sont-elles efficaces ?

L’association de plusieurs canaux sensoriels en même temps est la base des moyens mnémotechniques. Or, une image, ou un son associé à une cognition, un mot qui est en fait virtuel permet d’améliorer sa mémorisation. En fait il n’existe pas une aire de la mémoire, mais un faisceau de relation qui permettent la mémoire, même si on pense que la région de l’hippocampe est déterminante dans cette mémorisation ;  

 De nombreux élèves sont stressés avant un oral ou devant la page blanche : le recours à des techniques de yoga comme la visualisation ou quelques respirations peut-il aider à surmonter le stress ? Pourquoi ?

Pour toutes les raisons évoquées, précédemment, le yoga permet de passer d’un état à un autre état ; Les émotions quelles qu’elles soient, peuvent bloquer l’accès au raisonnement cognitif dont on a besoin lors d’un examen. Il faut que l’on puisse “raisonner”. Si l’on est sous le coup d’une peur, trac, émotion, anxiété, colère, le cerveau émotionnel l’emporte et on n’est pas dans un état de disponibilité. Le préalable pour être concentré et avoir accès à son cerveau pensant est de ne pas être submergé par le cerveau émotionnel et donc de s’apaiser : étirement, libération des tensions dans le corps, respiration, visualisation de calme… 

A publié « Le Yoga, bien vivre ses émotions », 2006, Ed. Odile Jacob

« La Yoga thérapie », 2010, Ed. Odile Jacob