Vos questions, nos réponses

Développer un projet à destination des enseignants

VOTRE QUESTION :

Le conseiller pédagogique de circonscription réfute le fait qu’il existe des intervenants agréés pour la pratique du yoga en classe et refuse la mise en place d’un projet fondé sur le yoga pour les enfants.

NOTRE RÉPONSE :

Il est fort plausible que des conseillers pédagogiques ne soient pas au courant de l’existence d’un agrément ministériel. Si notre association n’est pas récente (fondée en 1978), l’obtention de l’agrément, lui, date de 2013. Précisons que cela n’entraîne pas le fait que les personnes ayant le certificat RYE soient d’emblée autorisées à intervenir en milieu scolaire, l’inspection est seule juge en ce domaine.
Cependant, se présenter comme personne formée par une association agréée est incontestablement un atout.
Il faut toutefois préciser qu’il arrive régulièrement que l’inspection refuse que des intervenants extérieurs « entrent » dans la classe pour des contenus qui ne sont pas explicitement inscrits dans le programme, ce qui est effectivement le cas du yoga.  Il faut donc présenter les bénéfices de votre démarche à l’inspecteur en lui expliquant que la pratique de séances de « yoga » ou « relaxation corporelle » encadrées par un intervenant à l’école est réellement souhaitable. Mais, si ces séances se passent en classe, elles seront nécessairement sous la responsabilité de l’enseignant.

VOTRE QUESTION :

En perspective d’un entretien pour présenter mon projet, l’inspectrice m’a contacté pour savoir si je pouvais apporter des témoignages d’intervention de professeurs de yoga dans des établissements publics.
Je me permets de solliciter votre expérience et votre savoir pour m’aiguiller dans ma démarche.

NOTRE RÉPONSE :

Vous pouvez trouver des témoignages sur le site internet, dans la rubrique “Développer son projet”.
L’annuaire en ligne vous permet également de repérer des personnes formées au RYE et proches de votre région. La grande majorité de nos adhérents (90 %) intervient en milieu scolaire, majoritairement dans le public. Ils seront ravis d’échanger avec vous sur ce thème d’intérêt commun.
Nous vous conseillons aussi  d’avoir parcouru les programmes (instructions officielles et socle commun : voir sur le site Eduscol) avant votre rendez-vous.

Proposer un stage au Plan Académique de Formation

VOTRE QUESTION :

J’aimerais savoir si, dans le cadre de l’agrément du RYE par le ministère de l’Éducation nationale, il est prévu d’introduire dans le PAF (plan académique de formation) de l’académie des stages de sensibilisation aux techniques développées par le RYE.
En effet, certains collègues travaillant dans le même établissement scolaire que moi pourraient être intéressés par de tels stages.

NOTRE RÉPONSE :

L’agrément est un atout mais pour que de tels stages aient lieu, il faut que quelqu’un fasse une proposition au Plan Académique de Formation.
Tout d’abord, nous vous suggérons de contacter, au rectorat, le conseiller en formation du domaine que vous visez (climat, scolaire, santé etc. ces appellations peuvent varier selon les académies). Il vous aidera à bâtir votre proposition de manière à ce qu’elle réponde au mieux au cahier des charges.
Ce dernier est publié tous les ans à une date qui diffère selon les académies. Là encore, renseignez-vous aux services de formation continue de votre rectorat.
Si vous êtes personnel Éducation nationale dans l’académie, vous pouvez être rémunéré en heures complémentaires à condition d’obtenir de votre supérieur une autorisation de cumul.
Si vous êtes hors académie, c’est également possible mais plus long…
Enfin, les rectorats peuvent rémunérer des associations. Il faut alors produire un devis et tout dépend des finances…
Sachez également que vous pouvez proposer d’organiser une formation « sur site » dans un établissement demandeur d’une intervention yoga…