Enseignante depuis 15 ans dans le lycée de Borda à Dax (Landes), Lise Latry – formée aux techniques RYE – y a animé pour la première fois en 2018, des séances de relaxation et de yoga avec ses élèves de seconde en section professionnelle.

 

Comment avez-vous connu  le RYE ?

L.L. J’ai découvert le RYE en 2017 alors que j’envisageais une reconversion professionnelle après 15 ans d’enseignement en tant que professeure de mathématiques, dans la région de Dax. J’ai suivi les formations TYE (Techniques de Yoga dans l’Éducation) et TRE (Techniques de Relaxation dans l’Éducation) et cela a été un nouveau départ pour moi. J’ai retrouvé un véritable élan dans la pratique de mon métier. Ces formations m’ont permis de renouveler mon approche des élèves et de reprendre plaisir à l’enseignement. Désormais, j’ai envie de transmettre cet apprentissage du bien-être à mes élèves.

 

Pouvez-vous nous parler des ateliers de relaxation mis en place dans votre établissement ?

L.L. A la rentrée 2017-2018, la Directrice Déléguée aux Formations Professionnelles et Technologiques tertiaires de mon lycée a proposé de mettre en place des ateliers de relaxation et de lecture silencieuse pour les élèves de seconde. Une première période test a été organisée du mois de septembre aux vacances de la Toussaint. Chaque semaine, une intervenante extérieure venait au lycée pour initier les élèves, pendant une heure, aux principes et bienfaits de la relaxation.

Très enthousiasmée par ce projet, je me suis tout de suite portée volontaire pour animer moi aussi quelques ateliers, à côté de mes cours de mathématiques. A la fin de ce premier trimestre, les retours étaient très encourageants et nous avons donc décidé de poursuivre ces ateliers durant toute l’année scolaire.

 

Quels exercices de yoga et de relaxation avez-vous utilisé dans ces ateliers ?

L.L. Nous faisions des exercices de respiration inspirés du yoga pour calmer les jeunes,  les amener à prendre conscience de leur corps et à se recentrer. A chaque séance, un objectif était fixé : développer la confiance en soi, évacuer la colère, apprendre à se tenir bien assis, débloquer les points de tension de son corps… Nous avons également travaillé sur le vivre-ensemble, grâce à des exercices collectifs d’échanges par la parole, le regard, le geste, afin d’instaurer un état de respect et de calme entre les élèves.

Point important : tous ces exercices reposaient sur le principe de spontanéité car les élèves ne peuvent se relâcher que s’ils sont vraiment volontaires. Ceux qui ne souhaitaient pas participer avaient donc la possibilité de rester sur le côté pour nous observer. Si certains étaient sceptiques au début, ils se sont petit à petit tous prêtés au jeu !

En parallèle de ces ateliers, j’ai commencé à intégrer des exercices de relaxation très régulièrement dans mes cours de mathématiques. Cinq minutes pour se recentrer avant un contrôle ou pour ramener le calme en classe… A mon agréable surprise, plus l’année avançait, plus les élèves en étaient demandeurs !

 

Comment ces ateliers ont-ils été accueillis par les élèves ?

L.L. En seconde, les élèves sont nouveaux. L’arrivée dans un nouvel établissement n’est pas toujours facile, notamment pour ceux de la section professionnelle. Ils ont donc été agréablement surpris de voir qu’un temps avait été imaginé spécialement pour eux, pour leur bien-être, sans aucune évaluation ou performance demandée.

Ils se sont en majorité prêtés aux exercices avec curiosité et bonne volonté. Je crois qu’ils ont notamment beaucoup apprécié le lien de bienveillance instauré avec un professeur. Ces ateliers leur ont donné de véritables outils pour les aider à gérer leur stress, évacuer les tensions, trouver leur place dans un groupe ou encore pour se sentir plus apaisé en classe ou à la maison.

 

Comment ont réagi les autres enseignants du lycée ?

L.L. Si au départ certains se sont montrés assez sceptiques, la plupart des professeurs ont finalement été très enthousiasmés par ce projet. Certains sont même venus me demander quelques conseils pour intégrer des exercices de relaxation dans leurs classes. Ils ont compris que ces moments étaient réellement utiles pour canaliser les élèves et établir un meilleur climat de classe.

Le proviseur a pleinement soutenu cette nouvelle idée et certains membres du personnel administratif ont même souhaité participer à ces ateliers de relaxation !

 

Avez-vous remarqué l’impact de ces ateliers sur les élèves ?

L.L. Nous avons remarqué que les problèmes de discipline se sont faits plus rares à mesure que l’année avançait, dans les classes de seconde qui suivaient les ateliers. Les élèves se sont  aussi montrés plus à l’écoute, ils ont senti la bienveillance des professeurs et cela a créé un climat de classe bien meilleur, dans le respect mutuel de tous.

Je dois aussi dire que ces ateliers ont été une expérience très positive pour moi-même. Je me suis sentie plus sereine, plus zen dans ma façon d’enseigner grâce à ce nouveau lien créé avec les élèves.

 

Avez-vous des projets pour la suite en lien avec le yoga dans l’éducation ?

L.L. D’abord, les retours sur les ateliers ont été si positifs que le lycée va les renouveler pour les nouveaux élèves de seconde. Ils vont même être étendus aux élèves ayant suivi les ateliers cette année et qui s’apprêtent à passer en Première à la rentrée 2018.

J’ai envie de continuer à approfondir mes connaissances des techniques de yoga et de relaxation dans l’éducation Je me suis donc inscrite au stage résidentiel organisé par le RYE à Evian cet été. J’espère pouvoir y trouver de nombreux supports pour m’aider à organiser mes prochains ateliers mais aussi pour travailler ma propre pratique et mieux la partager avec mes élèves.

Gestion des cookies